Skip to main content
Finance personnelle

Commencer aujourd’hui à penser à demain

Par 13/12/2020No Comments

On va s’le dire…toutes les raisons sont bonnes de reporter l’épargne à demain! 

Bien que l’arrivée de la pandémie ait contribué (pour la plupart) à changer nos habitudes de consommation, le fait demeure qu’il est facile de se laisser tenter par des dépenses superflues et de fermer les yeux sur nos opportunités d’épargne.

Selon un sondage de la Banque Royale du Canada auprès des Canadiens, 56% d’entre eux affirment que l’épargne en vue de la retraite et des imprévus constitue leur principale priorité financière, mais seulement 43% des répondants mettent réellement de l’argent de côté à ces fins! 

Si vous faites partie de ce 43% et qu’il est difficile de vous motiver à faire ce sacrifice, il n’est jamais trop tard pour commencer. 

Voici mon TOP 3 des bonnes raisons pour vous y mettre dès maintenant! 

La croissance composée, c’est quoi?

Selon Albert Einstein, « les intérêts composés sont la huitième merveille du monde » …Et je suis tout à fait d’accord avec lui!

En gros, la croissance composée est l’augmentation exponentielle du montant d’intérêt accumulé chaque année sur un montant d’épargne initial. 

Voici un exemple :

  • Vous épargnez 1,000$ et vous faites un investissement qui vous rapporte un intérêt de 5% la première année, soit 50$.
  • L’année suivante, le même intérêt de 5% sera appliqué sur le 1000$ initial, en plus du 50$ gagné, ce qui vous rapportera 52.50$.
  • La troisième année, même principe. L’intérêt sera appliqué sur le 1000$ initial, le 50$ ainsi que le 52.50$ pour produire un gain d’intérêt de 55.13$, et ainsi de suite! 

De la magie! 

Sans blague, cet exemple démontre l’avantage de commencer à épargner le plus tôt possible, ne serait-ce que des petits montants réguliers! 

Pour illustrer davantage l’impact de cette théorie, je vous invite à regarder ce super graphique. 

Vous verrez le montant mensuel nécessaire à investir, selon divers âges de départ, qui vous permettra d’accumuler 1,000,000$ à 65 ans (oui, oui, 1 million!), selon un taux de croissance de 6%.

La conclusion est simple, plus tôt cette discipline d’épargne est adoptée, moins le montant à épargner devra être important. À GO… on épargne? 

Source : Claret Gestion de placements

Diminuer son revenu imposable grâce au REER

L’épargne est essentielle, mais dans quel type de régime on place ces précieuses économies est un choix qui l’est tout autant! 

Puisqu’on jase retraite, je vous présente le Régime enregistré d’épargne-retraite, communément appelé le REER. Il serait facile de s’étendre pendant des heures alors allons-y en survol. 

Pourquoi est-il intéressant ? 

D’abord, il vous permettra de faire des économies d’impôts.

Vous me direz, «Pardon?» En bref, chaque cotisation effectuée permettra de réduire votre revenu imposable et générera une économie d’impôt. Par exemple, si vous cotisez 5,000$ à votre REER, et que votre salaire est de 55 000$, le gouvernement calculera votre impôt à partir d’un revenu de 50 000$. Résultat : soit vous recevrez un remboursement d’impôt, soit vous en aurez moins à payer. 

Enfin, un second avantage du REER est qu’il permet une exemption d’impôt sur les gains et intérêts produits par vos sommes investies en fonds communs, en actions ou en obligations. 

Vous me répéterez, «Pardon?». En gros, en plus de profiter de la théorie des intérêts composés, vos économies croîtront à l’abri de l’impôt, et ce, jusqu’au moment où vous les retirerez du REER, idéalement à la retraite. Ce report est avantageux parce que vos revenus seront probablement moins élevés à la retraite, tout comme votre taux d’imposition marginal.

Pssst! Il t’arrive de te mélanger entre le REER et le CELI? Reste à l’affût pour mon prochain article! 

Tu veux pouvoir t’offrir « La belle vie » 

Qui dit retraite dit réaliser ses rêves, et profiter de la vie à sa manière! Que ce soit en passant l’hiver sous le soleil des tropiques ou en se réunissant au chalet familial, l’épargne nécessaire pour vivre une retraite épanouie diffère d’une personne à l’autre et varie notamment selon le style de vie souhaité et l’âge de retraite. 

En bref, si une chose est certaine, le dernier souci que tout retraité désire avoir est bien évidemment le souci financier. Peu importe votre tranche d’âge, il n’est jamais trop tard pour commencer à épargner pour nos vieux jours. C’est pourquoi je vous encourage, si ce n’est pas déjà fait, à entamer votre épargne-retraite!

Sur ces belles pensées, je vous laisse avec un dernier conseil… Commencez aujourd’hui à penser à demain!

Marie