Finance personnelle

4 éléments à ne pas oublier avant de devenir propriétaire

Par 10/11/2020No Comments

Photo : @pinterest

Qui dit journées plus fraîches, pluie et confinement, dit « cocooning »! Ah, l’automne… cette saison si réconfortante qui nous amène à essayer nos nouvelles recettes, écouter nos meilleures séries Netflix et prendre soin de soi, tout simplement, chez soi! 

Que vous soyez locataires ou que vous n’ayez pas quitté le foyer familial, profiter davantage de vos espaces intérieurs à l’arrivée du temps maussade vous amènera peut-être à faire le grand saut vers la recherche de votre « nid idéal » et ainsi devenir propriétaire! 

Bien que l’idée de débuter un investissement immobilier, de trouver votre cuisine de rêve (sans oublier le walk-in 😉) et de dire ADIEU aux hausses de loyer semble siiiii excitante, devenir propriétaire nécessite une bonne planification, et il est facile de sous-estimer l’importance de certaines étapes. C’est pourquoi je vous propose une checklist d’éléments essentiels (mais faciles à oublier) à considérer pour entreprendre votre projet. 

Quatre éléments à ne pas oublier avant de faire le grand saut : 

1. Avez-vous votre préautorisation hypothécaire? 

Comme dirait mon père: « Magasiner un bien immobilier sans préautorisation hypothécaire, c’est comme se rendre au centre commercial sans portefeuille. C’est une perte de temps! »  Bien qu’elle ne soit pas obligatoire, je vous encourage fortement à vous munir d’une lettre de préautorisation avant d’entreprendre vos recherches. Plusieurs institutions offrent même ce service en ligne, pensons à Banque Nationale, Desjardins, et bien d’autres! 

La préautorisation est essentiellement l’analyse de votre bilan et de votre dossier de crédit afin d’établir le montant maximal qu’une institution financière sera prête à vous accorder pour le financement de votre propriété. 

Sous forme de lettre ou de certificat, la préautorisation fixera le prix maximal de votre futur nid, selon votre capacité d’emprunt et votre mise de fonds. En plus de cibler vos recherches, vous gagnerez en crédibilité aux yeux de votre courtier ou du vendeur. Enfin, grâce au taux hypothécaire que vous fixera la préautorisation durant 90 jours*, vous serez protégé(e) contre une hausse des taux. Une fois cette étape franchie, vous avez les outils nécessaires pour étudier votre budget sérieusement.  

*Le délai de protection du taux hypothécaire peut varier d’une institution financière à l’autre.

2. Avez-vous mis votre budget sur papier? 

Maintenant que vous connaissez les détails de votre préautorisation, je vous suggère de commencer par estimer, à l’aide de calculatrices conçues à cet effet, vos versements hypothécaires qui représentent généralement votre dépense mensuelle principale (bien qu’il s’agit réellement d’un investissement!).  

Psst! Pour te guider dans les prochaines étapes, jette un coup d’œil à mon dernier article, L’ABC du Top Budget 😉

3. Avez-vous considéré les frais de démarrage? 

À l’achat de votre propriété, vous aurez à acquitter certains frais. Je vous suggère de vous renseigner à l’avance, afin de les inclure à votre budget!

Parmi ces frais se trouvent notamment les frais d’inspection, pour éviter les mauvaises surprises! Prévoyez en moyenne 500$*

Prévoyez également les frais d’évaluation de la propriété. Il est possible que votre institution financière exige une évaluation comme condition au financement. Les coûts sont généralement entre 500$ et 800$*, parfois absorbés par la Banque. 

À l’approche de votre prise de possession, vous aurez à visiter un notaire afin d’officialiser la transaction immobilière. Prévoyez entre 1000$ à 1500$*.

Si vous déposez une mise de fonds inférieure à 20% du prix de votre propriété, vous devrez vous procurer une assurance prêt hypothécaire auprès de la SCHL, variant selon le montant de votre mise de fonds. Lors de votre visite au notaire, vous devrez débourser une taxe correspondant à 9% du montant de l’assurance. Ce frais est souvent méconnu des nouveaux acheteurs. 

Achat : 300 000$

Mise de fonds (5%) : 15 000$

Assurance SCHL (approximative) : 10 260$

Taxe (9% de 10 260$) : 923,40$

Il ne faudrait surtout pas oublier la charmante taxe de mutation immobilière, communément appelée la taxe de bienvenue.  Le montant varie selon plusieurs facteurs notamment le prix d’achat et votre municipalité. Calculez-la !

Enfin, que ce soit avec l’aide de déménageurs professionnels (500-1000$*) ou une location de camions (250$*), n’oubliez de prévoir des frais de déménagement! 

Je termine en vous parlant du crédit d’impôt pour l’achat d’une première habitation en vigueur depuis 2009. Si vous êtes acheteurs d’une première habitation, vous aurez droit à un crédit maximal de 750$ dans l’année d’acquisition de votre propriété. Plus de détails ici !

*Frais à titre indicatif. Ces frais peuvent varier selon le type de propriété, la région, etc.

4. Profitez du moment, vous franchissez une grande étape ! 

La cerise sur le sundae! Profitez de chaque moment! Payer un bien immobilier au fil des années, c’est épargner à long terme, et cela vous permettra d’accumuler un capital appréciable. Bien que certaines étapes puissent sembler être un fardeau et engendrer du stress… vous franchissez une grande étape, vous vous devez d’en être fier(e)s et vous rappeler de tous les sacrifices effectués pour vous rendre où vous êtes. Prochaine étape : sortez votre flûte et votre mousseux pref, c’est l’heure de célébrer!

XOXO Marie