Finance personnelle

L’ABC du top budget

Par 18/10/2020No Comments

Photo : @pinterest

Vous comparez vos dépenses mensuelles à vos revenus et vous êtes parfois « en zone rouge » ? Ou encore, vous vous retrouvez chaque mois avec un agréable coussin et aucune idée comment l’optimiser?

Faire un budget mensuel vous aidera certainement à y voir plus clair… Mais, attention, armez-vous d’un bon café, vos « joggings prefs » et de patience! Je vous garantis que vous serez agréablement surprises de l’exercice et surtout satisfaites d’avoir, entre vos mains, un plan de match gagnant.

1, 2, 3… Go!

Trouvez l’outil pour vous

Ma première suggestion est de déterminer l’outil budgétaire avec lequel vous serez le plus confortable de travailler. Diverses options s’offrent à vous. 

Il existe des calculatrices en ligne pouvant vous aider à répertorier toutes les données requises. Celle du gouvernement en est un bon exemple! Plusieurs applications mobiles ont également été développées pour suivre au quotidien l’évolution de votre budget et vous fixer des objectifs, pensons à l’appli Mint. Enfin, bien qu’on dise OUI! à la technologie,  je ne pourrais me permettre de sous-estimer l’efficacité de la bonne vieille feuille lignée ou du classeur Excel. 

Déterminez ce qui entre… et ce qui sort! 

Avant de passer à l’étape ultime, une bonne préparation s’impose! Afin de déterminer vos revenus, ayez en mains votre talon de paie ou votre dernier relevé d’impôt. Pour dresser un portrait de vos dépenses, vous pourriez imprimer vos relevés de compte bancaire et de carte de crédit des 6 derniers mois.

Truc #1 : Trouvez une boîte cute où vous compilerez TOUS vos reçus d’achats par carte ou comptant, incluant même les dépenses anodines. Café, essence, achats en ligne…tout, tout, tout! Planifiez 15 minutes par semaine pour compiler vos dépenses et ainsi vérifier si vous en auriez omis. 

Dressez la liste de tous vos revenus mensuels

Déterminez votre revenu net mensuel à l’aide d’un talon de paie. Entre d’autres mots, il s’agit de votre salaire, moins les déductions fiscales.

Il est possible que receviez également des commissions, des pourboires en comptant, des primes, des revenus de placements, une pension alimentaire, etc. Ajoutez-les!

Si votre revenu a une composante variable, faites une approximation selon un historique de 2 à 3 mois!

Répertoriez vos différentes dépenses

Un budget réaliste comprend 3 types de dépenses. Les estimer peut représenter un défi, mais ça en vaut la peine! Je vous suggère également de toujours arrondir vos dépenses à la hausse, tout en demeurant réaliste. Bon, on sort la calculette!

Les dépenses fixes: Comme le nom l’indique, une dépense fixe en est une qui revient à tous les mois, et qui varie peu. Les dépenses variables : Elles fluctuent d’un mois à l’autre, ce qui rend leur gestion plus difficile. C’est là où on réalise que la saison des Pumpkin Spice Latte peut faire mal au portefeuille! Faire l’exercice du budget nous permet de prendre conscience de la répartition de ces dépenses. 

Enfin, les dépenses inhabituelles/annuelles. Celles que l’on sous-estime, jusqu’au moment où notre garagiste nous remet une facture salée. Le renouvellement du permis de conduire, des travaux de réparation domestiques en sont d’autres exemples. 

Ne pas oubliez l’épargne!

Pensez à vous, épargnez pour vos projets futurs, vos rêves, votre retraite! Ce poste de dépense fixe est selon moi, le plus important. Peu importe votre revenu, il est essentiel de développer la discipline d’en mettre de côté, ne serait-ce qu’un petit montant.

Truc #2 : Renseignez-vous sur l’épargne systématique auprès de votre institution financière, vous épargnerez sans effort!

En plus de vous aider à concrétiser vos projets, votre épargne constituera des fonds d’urgence en cas d’imprévu, comme la perte d’emploi. Truc #3 : Mettez de côté la somme de 3 à 6 mois de dépenses. Vous dormirez sur vos 2 oreilles. Cette somme peut être placée dans un CÉLI, par exemple. 

Prendre un pas de recul

Soustrayez les dépenses aux revenus. Si votre budget est en « zone rouge », pas de panique, vous avez déjà franchi l’étape la plus importante : le réaliser. Vous pourrez ensuite cibler les postes de dépenses à couper et vous fixer des objectifs. Si votre budget est équilibré ou excédentaire, bonne nouvelle! Je vous suggère de faire équipe avec un conseiller qui saura vous guider dans l’optimisation de vos liquidités. 

Ne le perdez jamais de vue 

Faire un budget sans en faire un suivi rigoureux, c’est comme ne pas en faire! La règle d’or est de bel et bien SUIVRE votre budget. Je vous mets au défi. Mettez-le à jour, jetez-y un coup d’œil à toutes les semaines, je vous garantis que cela vous aidera à faire des choix quotidiens judicieux!  

– Marie

XOX