Bien-ÊtreLifestyle

5 trucs pour un mode de vie minimaliste

Par 02/10/2020octobre 17th, 2020No Comments

Photo : @pinterest

Souvent, lorsqu’on pense au mode de vie minimaliste, on se dit qu’il s’agit de changer notre vie drastiquement en nous débarrassant de TOUT ce que l’on possède. Si l’idée du minimalisme te fait peur parce que ça te paraît être une manière de vivre qui suscite beaucoup trop de travail et d’effort pour, finalement, te contenter de vivre dans la misère, rappelle-toi que c’est un mode de vie qui est différent pour chacun. Est-il possible d’adopter un mode de vie minimaliste tout en n’ayant pas l’impression de se priver? Oui, absolument!

Le minimalisme n’implique pas nécessairement que tu renonces du jour au lendemain à ta vie en déménageant dans une petite cabane dans le bois pour vivre de manière complètement autosuffisante en mode ermite et loin de toute forme de civilisation… Certains définissent le minimalisme simplement selon l’espace qu’ils occupent, soit en choisissant de vivre dans un plus petit appartement ou dans une mini maison, par exemple. D’autres se concentrent plutôt sur la réduction de leur consommation quotidienne et du nombre de leurs possessions en s’assurant de l’utilité de celles-ci, sans nécessairement changer d’espace.

En fait, il n’y a pas d’unique recette gagnante à ce mode de vie puisque ce qui détermine ce qu’est le minimalisme dépend entièrement de tes besoins et de tes désirs qui sont, bien évidemment, influencés par plusieurs facteurs tels que ton emploi, tes activités, ta personnalité, le nombre de personnes avec lesquelles tu vis, etc. Quelle que soit TA définition du minimalisme, assure-toi simplement que ce soit quelque chose de durable et possible pour TOI.

Je te partage donc aujourd’hui cinq trucs pour te lancer dans le mode de vie minimaliste :

1- Faire une liste des raisons qui te poussent à adopter un mode de vie minimaliste

Pour y arriver, il faut commencer par te demander pourquoi tu te lances là-dedans. Est-ce que c’est parce que tu dépenses trop? Parce que tu n’as plus de rangement chez toi? Parce que ton environnement désordonné t’empêche de te concentrer sur tes projets? Parce que constamment faire le ménage en vain est devenu une tâche éprouvante qui te fait perdre beaucoup de temps précieux? En prenant la peine de faire une liste des raisons pour lesquelles tu aimerais changer ton mode de vie, tu pourras cerner les problèmes qui t’entourent et ainsi te fixer des objectifs plus facilement pour remédier à la situation. Tout est une question d’organisation. 

2- Te débarrasser de tout ce qui ne t’est pas utile

Une fois tes intentions bien définies, commence tout de suite! Tu peux désencombrer ton chez toi, pièce par pièce, en gardant en tête de seulement garder ce qui t’est utile. Défais-toi de tout ce que tu n’as pas utilisé depuis des mois, ainsi que des doublons qui traînent au fond des tiroirs. Non, tu n’as pas besoin de deux râpes à fromage ni de deux machines à café… Pour ce qui est des items qui n’ont pas nécessairement une fonction utile, mais auxquels tu as un attachement émotionnel, tu peux bien sûr les garder en autant qu’ils ne prennent pas trop de place. Par exemple, j’ai plusieurs boîtes à souvenirs dans lesquelles je conserve les cartes de souhaits que l’on m’offre, des billets de spectacle, des billets d’avion, etc. Par contre, je ne garde pas tout. J’essaie de faire le tri une fois par année pour me débarrasser tout ce qui n’est pas directement lié à un souvenir précis ou qui ne me procure pas instantanément un sentiment réconfortant de nostalgie. De cette manière, mes boîtes ne débordent jamais et continuent, année après année, d’occuper le même espace sans devenir encombrantes.

3- Ne garder qu’un certain nombre d’articles maximum (un achat = un don)

Une fois ton gros ménage terminé, tu dois t’assurer de continuer sur la même lancée pour que tes efforts ne soient pas ruinés seulement quelques semaines ou quelques mois plus tard. Essaie de retirer un vêtement de ta garde-robe pour chaque nouveau morceau que tu achètes. Chaque fois que je magasine, je me pose la question : Est-ce que je suis prête à acheter cet article pour en remplacer un autre ? Est-ce que j’ai vraiment besoin d’une deuxième robe rose à paillettes pratiquement identique à celle que j’ai déjà? Si oui, je choisis un vêtement dans ma garde-robe que je donnerai à un.e ami.e ou à un organisme de bienfaisance. Sinon, je n’achète pas. Même chose pour mes souliers, mes produits de beauté, mes livres, etc. Dans ma garde-robe, je garde un certain nombre de supports tout comme je garde un certain nombre de tablettes dans ma bibliothèque pour m’encourager à ne pas avoir plus que ce que mon espace de rangement ne le permet. Ça peut sembler simpliste comme truc, mais ça marche vraiment et tu économiseras aussi de l’argent!

4- Mettre de l’argent de côté

Il est beaucoup moins compliqué que l’on pense de se fixer un budget mensuel à respecter. Fixe-toi alors une limite de dépenses pour chaque catégories d’articles et de services par mois, selon tes revenus et tes besoins. Tu pourras ensuite décider d’un montant raisonnable à mettre de côté, chaque mois, en prévision de réaliser tes projets. Tout cet argent que tu dépenses habituellement à te faire livrer du resto trois fois par semaine pourrait plutôt te servir à éventuellement acheter une maison ou faire le tour du monde. Dépenser et consommer moins, en ayant en tête tes rêves, t’aidera aussi à ne pas retomber dans de mauvaises habitudes car plus on consomme, peu importe la nature de nos achats, plus notre espace devient encombré et nous empêche de vivre de manière minimaliste.

5- Te départir de tes possessions, mais intelligemment

Dès le départ, il est important de déterminer qu’est-ce qui peut être donné, recyclé, réutilisé ou, malheureusement, jeté. Si tu prévois où iront chacune de tes possessions et que tu établis un certain système de classement avant même de t’en départir, tu t’assures de ne pas retourner à la case départ en remplissant aléatoirement des sacs et des sacs dont tu ne sauras plus quoi faire et qui retourneront inévitablement au fond de ton placard parce que tu seras trop découragé.e… Aussi, il ne faut pas oublier de donner intelligemment. Dépendamment de l’organisme, ce ne sont pas tous les biens qui sont retenus. Il est alors préférable de prendre la peine de faire des recherches pour déterminer donner quoi pour s’assurer que les biens dont on se départit ne finissent pas tous aux poubelles.

Surtout, vas-y à ton rythme. Personne n’est parfait et il est facile de tomber dans l’obsession d’atteindre la perfection, mais sois honnête et indulgent.e envers toi-même. Le minimalisme passe de toute évidence par le désencombrement de ton environnement, mais posséder moins n’est pas un objectif en soi. Si tu te débarrasses de tout ce qui n’a pas de réelle utilité dans ta vie, c’est surtout pour te permettre d’avoir plus d’espace, de temps et d’argent pour créer une vie qui te ressemble. Finalement, cultiver un état d’esprit minimaliste en faisant preuve d’’introspection par rapport à tes habitudes de consommation est ce qu’il y a de plus important. Bref, en accordant moins d’importance au bonheur artificiel et illusoire que te procure tout ce qui est matériel, tu laisseras une place beaucoup plus importante dans ta vie à tout ce qui compte réellement pour toi et qui réussit à nourrir ta magnifique petite âme.

YOU GOT THIS!

– Marie-Claire, aka @lestoutespetiteschoses